1968 : Sandrine Kiberlain naît le 25 février à Boulogne-Billancourt.
1989 : Elle intègre le Conservatoire National d’Art Dramatique de Paris.
1992 : Elle joue dans son premier long métrage « Sexes faibles ! » de Serge Meynard, aux côtés de Valérie Lemercier.
1993 : Elle est à l’affiche du film « Les Patriotes » réalisé par Eric Rochant.
1994 : Elle joue dans « L’irrésolu » de Jean-Pierre Ronssin.
1995 : Elle est révélée au grand public dans « En avoir ou pas » de Laetitia Masson, rôle pour lequel elle obtient le César du meilleur espoir féminin.
1996 : Elle donne la réplique à Mathieu Kassovitz dans « Un héros très discret » de Jacques Audiard.
1997 : Elle joue au théâtre dans « Le roman de Lulu ».
Elle obtient le Molière de la révélation de l’année pour son rôle dans « Le roman de Lulu ».
1998 : Elle joue dans « A vendre », un film de Laetitia Masson.
1999 : Elle joue dans « Rien sur Robert » de Pascal Bonitzer.
2000 : Elle joue dans « Love me » de Laetitia Masson.
2001 : Elle joue dans « Betty Fisher et autres histoires » de Claude Miller.
2002 : Elle est à l’affiche de « C’est le bouquet » de Jeanne Labrune.
2003 : Elle joue dans « Après vous » de Pierre Salvadori.
2004 : Elle joue dans « Un petit jeu sans conséquence » de Bernard Rapp.
2005 : Elle sort son premier album « Manquait plus qu’ça… » auquel ont participé Alain et Pierre Souchon ainsi que Camille Bazbaz.
2006 : Elle joue dans « Très bien, merci » d’Emmanuelle Suau.
2007 : Elle sort son deuxième album « Coupés bien net et bien carré » auquel ont participé Etienne Daho, Pierre Souchon et Camille Bazbaz.