Ses grandes dates

2011 : Yael et Gil forment Lola Marsh peu de temps après s’être rencontrés à une soirée d’anniversaire à Tel Aviv.

2017 : Ils sortent leur premier album « Remember Roses » qui totalise près de 50 millions de streams.

2019 : Ils enregistrent le single « I Got You » en duo avec Cocoon.

Actualité

Leur deuxième album « Someday Tomorrow Maybe » est sorti le 24 janvier.
Il leur a fallu seulement trois mois pour écrire les chansons de ce nouveau disque. Tout est allé vite, non pas parce qu’ils étaient pressés, mais parce qu’ils n’avaient plus besoin de chercher un son. Ils savaient déjà parfaitement dans quelle direction ils voulaient aller.
Yael : « Pour le premier album, nous avions tellement d’idées que nous étions incapables de faire le tri. Tandis que pour le second, on s’est dit, OK, on sait déjà ce qu’on veut dire et ce qu’est Lola Marsh. Quand tu enregistres une chanson écrite il y a cinq ans par exemple, tu dois essayer de te remémorer dans quel état d’esprit tu étais à ce moment-là. Cet album est le reflet de ce que nous ressentons actuellement, c’est un disque qui a capté ce moment. »
Lola Marsh alterne entre des envolées puissantes et d’autres morceaux plus intimistes, comme lorsque Gil Landau chante les douces harmonies de “Strangers on the Subway” en susurrant derrière la voix feutrée de sa comparse, accompagné d’une simple guitare acoustique, tel un duo dans un club folk de Greenwich Village vers 1963.
Yael : « Quand nous écrivons, notre objectif est de parvenir à signer des mélodies qui paraissent intemporelles, à tel point qu’on a l’impression de les avoir déjà entendues alors qu’en fait elles sont nouvelles. La plupart des chansons sont inspirées de notre histoire et de notre relation. Le fait de capter ce que nous avons traversé et de le restituer dans une chanson, dans laquelle ça restera gravé à jamais, a en quelque sorte joué un rôle thérapeutique. »
Toujours dans cette même logique, pour composer « Echoes », ils se sont inspirés des concerts au cours desquels ils ont noué un lien fort et fondamental avec le public.
Gil : « On voulait une chanson sur laquelle les gens tapent dans les mains. Et la première fois que nous l’avons joué sur scène, le public s’est automatiquement mis à frapper dans les mains et là on a compris qu’on avait réussi. »
Gil : « Toutes ces expériences nous ont permis de prendre confiance en nous. Nous avons pris conscience que nous n’avions pas besoin d’attendre le bon ingénieur du son ou le bon producteur parce que nous savions ce que nous voulions dire et quel son nous voulions. » (DP, 2020)
Yael : « Nous aimons écrire sur nos expériences personnelles et il y a donc beaucoup de choses intimes dans ce disque mais quand on écrit à deux, chacun à sa propre vie et cela fait naitre le dialogue entre nous ; on se parle et on s’écoute. » (laparisiennelife.com)
Gil : « La plupart de nos chansons débutent de manière personnelle mais elles s’ouvrent très rapidement sur quelque chose de plus universel car on se demande comment ces événements nous affectent en tant qu’humains car tout le monde a des peurs ou des rêves. » (laparisiennelife.com)
Yael: « Je pourrais te citer un exemple, dans la chanson « Four Long Seasons » qui commence par le fait d’être amoureux d’une autre personne, la phrase « you faded like the summer of 98’ » renvoie à quelque chose de très spécifique pour moi, mon premier baiser avec un Italien qui s’appelait Filippo. » (laparisiennelife.com)
Yael : « Le titre de l’album est le titre d’une chanson que nous avons écrit il y a quelques années. Nous avons pensé inclure cette chanson dans notre album et finalement, nous n’en avons gardé que le titre qui nous faisait penser à un film à la James Bond ou à quelque chose de nostalgique et de dramatique. »
Gil : « Il y a quelque chose d’épique d’onirique dans ce titre et ça nous plait. » (laparisiennelife.com)

L’avion sur l’album est-il une référence à vos voyages ?
Yael : « Mon petit ami a fait la couverture de l’album. Il a trouvé un timbre sur lequel il y avait cet avion. Il nous a ensuite pris en photo dans un bus, puis il a tout mis sur un ordinateur et voilà ! L’album est comme un voyage d’aventures, c’est drôle. » (artyparis.net, 2020)

Gil : « Chaque chanson est comme un film. C’est comme ça qu’on écrit nos chansons en tout cas. A chaque fois, il y a des personnages et une scène. » (artyparis.net, 2020)

Ils joueront le 13 juin à Maury, le 27 juin à Dunkerque et le 29 juin au Café de la danse à Paris

BIOGRAPHIE

2011

Yael Shoshana Cohen et Gil Landau se rencontrent à l’occasion d’une fête organisée pour Gil à Tel Aviv. Ce soir-là, ils chantent ensemble une reprise de Jolene de Dolly Parton. (DP, 2020)

Yaël : « On s’est découvert musicalement à l’anniversaire de Gil. Il jouait de la guitare, j’ai chanté une chanson… »
Gil : « Je lui ai dit « Tu as une très jolie voix ! Est-ce que tu fais quelque chose ? Est-ce que tu as un groupe ? » Elle m’a juste dit « Oh. Merci. » Je lui ai redit « De rien. Mais est-ce que tu fais quelque chose ? » et elle me redit « Oh merci ». Et je lui dis « Ok, d’accord : merci, de rien. On fait quelque chose ensemble ? » Le lendemain je l’ai appelé. »
Yaël : « C’était très gênant. Comme un premier rendez-vous, vous rencontrez quelqu’un, vous essayez de vous connaître. Mais en vérité, je pense qu’au troisième rendez-vous on a écrit notre première chanson. » (yard.media)

Ils forment Lola Marsh et commencent à peaufiner leur répertoire en réalisant des maquettes et en jouant dans les clubs de la ville. « En fait, ce nom de groupe nous a trouvé, ça sonnait bien pour nous et avec notre type de musique. On a été en Chine en 2017 et on a rencontré cette femme qui nous a confié que, phonétiquement, “Lola Marsh” signifiait “poésie romantique” en mandarin. Du coup, ce nom que l’on trouvait simplement agréable à l’oreille a tout de suite pris un sens tout particulier. » (lavagueparallele.com, 2020)

2012

Yael participe à l’émission The Voice en Israël. « Nous avions déjà formé Lola Marsh quand j'ai participé à The Voice. Je suis arrivée en quarts de final, et cela me va. J'ai fait cette émission à un bon moment de ma carrière. Je n'étais pas trop jeune pour le faire, j'avais un peu d'expérience et j'avais déjà mon groupe donc j'étais assez sereine.» (villaschweppes.com, 2016)
2016
Signés par le label Barclay et défendu par le prestigieux label Verve aux Etats-Unis, ils sortent leur premier EP « You’re Mine ». (DP, 2020)
2017
Ils sortent leur premier album « Remember Roses » qui totalise près de 50 millions de streams. (DP, 2020)

Il s’agit d’un album très cinématographique où chaque chanson sonne comme la BO d’un film. (journaldesfemmes.com)

Gil : « Je ne sais pas si nous l'avons voulu mais quand on a commencé à enregistrer nos démos, on voyait défiler des paysages, des films... C'est peut-être parce qu'on aime tous les deux le cinéma, ça fait partie de nous. On ne s'est jamais dit qu'on allait faire quelque chose de cinématographique. » (journaldesfemmes.com)

Sur ce disque, il reprenne en anglais « Le Sud » de Nino Ferrer.
Yael : « On adore la chanson française, Serge Gainsbourg, Edith Piaf… Pour Le Sud, on dînait avec des amis à Paris et on a mis de vieux disques français. Et il y avait ce disque de Nino Ferrer. On ne le connaissait pas et on a adoré ! On s'est vite dit qu'il fallait l'adapter. » (journaldesfemmes.com)

Le groupe se produit sans relâche dans les clubs de Berlin à Los Angeles, en passant par Paris, Amsterdam puis de longues tournées aux Etats-Unis, en Allemagne et en Europe Centrale et dans de prestigieux festivals comme Primavera, Montreux ou South by Southwest. (DP, 2020)
2018
Ils signent une chanson pour Criminal, le film de Kevin Costner, et enregistrent une reprise de “Something Stupid” de Franck Sinatra pour la série Better Call Saul diffusée sur AMC. (DP, 2020)

2019
Ils enregistrent le single « I Got You » en duo avec Cocoon. « Mark nous a envoyé un mail en nous disant qu’il aimait notre musique. Nous avons écouté la sienne et nous l’avons trouvé magnifique. Dans son nouvel album, il a fait plusieurs collaborations et on trouvait ça vraiment cool de faire quelque chose ensemble. » (laparisiennelife.com)

MUSIQUE

La voix de Yael

Yael a perdu sa voix il y a quelques années. « Je me suis fait opérer à l'âge de 21 ans. Les médecins me disaient que je risquais de perdre ma voix. Mon rêve, c'était de faire de la musique, j'étais complètement dévastée. Quand je l'ai retrouvée, ce n'était plus la même. Elle était plus grave que mon "ancienne voix". Et pire, elle n'était pas aussi malléable, je ne pouvais plus chanter les notes les plus aiguës. » (journaldesfemmes.com, 2017)

On compare souvent la voix de Yael à celle de Lana Del Rey. « J’aime vraiment beaucoup Lana Del Rey. Sa musique est vraiment belle. On avait déjà commencé Lola Marsh, et un jour on entend « Video Games » et plein d’amis m’ont appelé pour me demander si c’était moi. Nos voix sont similaires, il y a la même « couleur ». Au début j’étais bouleversée, j’avais peur de cette comparaison. Et maintenant, je me dis qu’on fait chacune nos musiques. » (artyparis.net, 2020)

Influences et goûts musicaux

Quel est votre premier souvenir musical ?
Yael : « Quand j'avais 4 ans, on vivait à Singapour et je me rappelle regarder Jack et le haricot magique en VHS. C'était une version des années 80 avec une animation très effrayante. Il y avait une super belle chanson dans ce film, c'est la première chanson que j'ai aimée et je l'ai chantée pendant des années. Je pense qu'elle m'a inspirée. » (journaldesfemmes.com, 2017)

Yael : « J’ai grandi en écoutant les bandes originales des westerns et les comédies musicales. J’écoutais aussi beaucoup la collection impressionnante de disques indonésiens et japonais de mes parents. Plus tard, j’ai découvert Edith Piaf, Sufjan Stevens et Bon Iver. » (brain-magazine.com, 2016)

Yael : « J’adore Edith Piaf. J’ai chanté sa chanson « La Vie En Rose » lorsque j’étais à The Voice en Israel. Je l’ai apprise par coeur et c’est ma tante qui est française et qui habite maintenant à Tel-Aviv qui m’a aidé. Cette chanson m’inspire d’une certaine façon. » (onthemoveworld.com, 2017)

Yael : « J’adore les vieux films en particulier les comédies musicales comme La Mélodie du Bonheur dont l'actrice Julie Andrews m'a beaucoup inspirée. » (villaschweppes.com, 2016)

Gil : « J'écoute beaucoup de groupes de rock, Pink Floyd, Led Zeppelin... » (villaschweppes.com, 2016)

Gil : « Je crois que Nick Drake est le guitariste qui m'a le plus inspiré, c'est lui qui m'a fait découvrir la guitare acoustique. » (villaschweppes.com, 2016)

Gil : « On aime Tame Impala, Arcade Fire, The Moody Blues, etc. On est inspire par le tempo, surtout. » (artyparis.net, 2020)

Votre coup de coeur musical du moment ?
Yael : « Moi, c’est toujours Sufjan Stevens. Un génie ! Il y a aussi ce groupe britannique : Temples. »
Gil : « J’écoute beaucoup Billie Eilish. Sa musique est incroyable. J’aime aussi énormément Childish Gambino et tout ce qu’il a sorti récemment. »
(lavagueparallele.com, 2020)

La chanson parfaite pour faire la fête ?
Yael : « Je dirais Ed Sheeran, Shape of you. »
Gil : « Toutes les chansons de twist : Twist and shout. Que de la musique sur laquelle je peux danser. »

La chanson pour se relaxer ?
Yael : « Bon Iver, son album For Emma, Forever Ago. »

La chanson pour un premier rendez-vous ?
Yael : « Only You. Quelque chose de très classique. »
Gil : « Wicked game. Mais, il faudrait une playlist de 90 titres pour que l'on puisse partager nos souvenirs et impressions sur les chansons. Parce que si tu n'écoutes que Only You, qu'est-ce qui se passe après ? On se regarde longtemps dans les yeux… Super ! Sinon, les Spice Girls, Aqua. Oh, j'adore Aqua ! »

La meilleure chanson de tous les temps ?
Yael : « Wicked Game.
Gil : « Sans hésiter ! C'est une des meilleures chansons de tous les temps. C'est tellement intense. » (journaldesfemmes.com, 2017)

Ecriture/composition

Comment se passe votre processus d'écriture ?
Yael : « On fait tout ensemble. Je peux commencer quelque chose, puis Gil a une idée pour le refrain... »
Gil : « C'est très dynamique. Un peu étrange parfois. On se demande souvent comment on a commencé ce titre et on est bluffés par la qualité du truc. »
Yael : « C'est génial car parfois Gil ramène sa partie, je donne la mienne et ça s'assemble. On est très différents mais c'est complémentaire. »
Gil : « Si Yael écrit un truc, je le ressens immédiatement comme si cela venait de moi. Je ne me dis pas que c'est sa partie à elle. Je me dis plutôt que c'est vraiment génial et qu'on va le rendre encore mieux à deux. » (journaldesfemmes.com, 2017)

Yael : « Je pense que lorsque l’on écrit, nous aimons visualiser des paysages et des scènes. Nous avons tout un tas de morceaux qui nous rappellent des films que nous aimons. Indirectement, ces films nous aident à écrire nos textes et à composer nos arrangements. » (lavagueparallele.com, 2020)

Yael : « Nous aimons incorporer des sections instrumentales à nos morceaux avec des instruments à cordes, des parties cuivrées ou des sifflements style western. Une multitude de sons que l’on retrouve dans le monde du cinéma et qui colle assez bien avec notre musique. » (lavagueparallele.com, 2020)

DISCOGRAPHIE

2017 : Remember Roses
2020 : Someday Tomorrow Maybe

Retrouvez Lola Marsh :