BIOGRAPHIE

Vers 2006

Arthur Teboul, Clément Doumic et Sébastien Wolf se rencontrent au lycée Louis-le-Grand. Les 3 ados se réunissent autour d’une passion commune, la littérature. (lemonde.fr, 2015)

Arthur : « On se retrouvait pour lire “Je te salue, vieil océan !”… de Lautréamont, des textes érotiques d’Henry Miller. On avait l’impression de percer autre chose de la vie, la noirceur, la brillance de l’interdit. » (lemonde.fr, 2015)

Clément : « On faisait déjà de la musique avec Sébastien, dans des groupes d’ados, des trucs qui venaient du collège, très guitares, très rock, et on a rencontré Arthur à ce moment-là qui commençait à écrire ses textes, à fréquenter le milieu slam, les concours dans les bars…Il ne chantait pas encore vraiment. On a commencé un petit peu à faire de la musique ensemble vers la fin du lycée, juste comme ça. Arthur déclamait ses textes, on essayait de le faire chanter dans notre groupe de l’époque, ce n’était pas du tout le même style. Et puis on est tous partis faire nos études. » (sudouest.fr)

2009

Arthur, Clément et Sébastien forment un projet de jazz-slam-fusion. (culturebox.fr)

Clément : « Quand on est sorti de prépa, on est tous rentrés à l’école, et là on a décidé qu’on avait vraiment envie de faire quelque chose. On a commencé avec une première formation en 2009 jusqu’en 2011 à peu près. Là on faisait la musique qui nous touchait à l’époque, un peu intello, jazz, funk, des trucs fusion… Des chansons très longues et puis pas forcément très bien arrangées. Arthur, lui a commencé vraiment à se lâcher. On apprenait un peu à se connaître, à se découvrir, avec sa façon de poser les mots qui n’était pas forcément très musicale au début, et notre façon de jouer qui était un peu tarabiscotée… Après deux ans, on en a eu un peu marre de faire des trucs compliqués qui n’était plus du tout ce qu’on écoutait comme musique. On s’était remis à écouter plus de rock, plus de chanson…En une année on a fini par composer un petit répertoire de choses plus simples, plus mélodiques, autour des textes d’Arthur. » (sudouest.fr)

2011

Rejoints par Antoine Wilson et Raphaël de Pressigny, Arthur, Clément et Sébastien fondent le groupe Feu ! Chatterton, du nom d’une figure romantique (le poète anglais Thomas Chatterton, qui s’est suicidé en 1770, à l’âge de 17 ans).

Raphael : « Arthur a découvert ce poète anglais au destin tragique lors d’une expo sur la mélancolie. Le tableau ‘’La mort de Chatterton’’ de Henry Wallis, représente un beau jeune homme androgyne, qui dort paisiblement. Mais, au pied du lit, on distingue un flacon vide… Chatterton était un poète qui a publié des textes sous un faux nom. Quand il s’est présenté comme l’auteur de ces textes, ses parents l’ont déshérité, il s’est retrouvé à l’abandon et s’est suicidé. C’est pour ça qu’on a mis le «Feu» qui est une expression un peu désuète, mais pour casser ce truc-là, on a mis un point d’exclamation, pour faire comme s’il était ressuscité. » (blog.lesoir.be)

Chatterton est également le titre d’un album d’Alain Bashung et celui d’une chanson de Serge Gainsbourg. « Gainsbourg et Bashung, ce sont un peu les grands-pères de notre musique. Bashung, c'est impressionnant ce qu'il a fait, on le découvre encore aujourd'hui en l'écoutant. Nous aimons aussi Ferré, Montand, Piaf, toute la tradition des mélodies magnifiques sur de la musique ». (letelegramme.fr)

2012

Le groupe fait son apparition sur YouTube avec le titre « La Mort dans la pinède ». (ingeniousmag.com)

2014

Ils remportent le Prix chorus des Hauts-de-Seine, le Paris Jeunes Talents et le concours des Inrocks lab. (indiemusic.com)

Ils assurent la première partie de Fauve et sortent leur premier EP éponyme, enregistré avec Samy Osta, le producteur de La Femme. (artistup.fr)

Quelle place, à la suite de vos jeunes aînés que sont Fauve et La Femme, pour Feu ! Chatterton dans le paysage musical français ?
« Fauve et La Femme ont ouvert la voie, nous la suivons. Sans eux, nous n'existerions pas médiatiquement. Nous sommes reconnaissants, car ils ont ouvert la voie. La Femme a réintroduit un rock/punk assez sale. Nous avons le même ingénieur du son, alors ça s'entend aussi. Fauve, nous avons beaucoup partagé avec eux en faisant leur première partie ». (letelegramme.fr)

2015

Ils sortent leur premier album « Ici le jour (a tout enseveli) », vendu à plus de 70 000 exemplaires. (leparisien.fr)

Réalisé par Samy Osta, Ici le jour (a tout enseveli) est un disque dense, truffé d'informations et de textes qui font sens. Celui de « Cote Concorde » a été inspiré par le naufrage du Costa Concordia, en Toscane, le 13 janvier 2012. « L'actualité nous inspire, parfois. Le naufrage de ce gros bateau qui reste des mois dans la mer comme une piscine vide, c'est un fait invraisemblable chargé de la force du mythe. D'autant que cela s'est passé un vendredi 13, alors que la France perdait son triple A.» (lefigaro.fr)

2016

Ils sont nommés aux Victoires de la Musique dans la catégorie révélation scène. (leparisien.fr)

Retrouvez Feu! Chatterton :