Ses grandes dates

2004 : Les frères Dasque (Florent et Jean-Noël), Sylvain Duthu et Laurent Garnier forment le groupe Boulevard des Airs.

2011 : Ils sortent leur premier album « Paris-Buenos Aires ».

2013 : Ils sortent l’album « Les Appareuses Trompences ».

2015 : Ils sortent leur 3ème album « Bruxelles » qui se vend à plus de 200 000 exemplaires.

Actualité

Après le succès de leur dernier album « Bruxelles » vendu à plus de 200 000 exemplaires, BDA revient avec un quatrième album « Je me dis que toi aussi » (sorti le 31 août). Le groupe sera en tournée dans toute la France à partir de février, à l’Olympia le 20 mars, et une tournée des Zéniths en automne.

Ces onze titres éclectiques mêlent guitare sèche et voix, accents électro et autotune.

Sylvain : « On ne voulait pas se caricaturer, mais on voulait se montrer tels qu'on est. Ce n'est pas anodin, c'est une prise de risque. Certains vont dire 'c'est devenu bizarre', d'autres 'c'est de mieux en mieux', et d'autres qui ne connaissaient pas vont découvrir. On ne voulait pas essayer de faire un Bruxelles bis, on voulait se faire plaisir. » (people.bfmtv.com, 2018)

Sylvain : « Cet album est le résultat de nos influences du moment. Odezenne, Vald, Damso m’ont vraiment séduit. Les autres ont mis un pied immense dans cet infini, au point de monter un groupe électro sur le côté. C’est un terrain de jeu très excitant ! D’autre part, on a dû composer avec le départ de deux de nos "cuivres". On compose donc avec l’équipe qu’on a. La question centrale s’était de savoir si on allait faire ce que les gens attendaient de nous ou si on se faisait plaisir. » (rtbf.be, 2018)

L'écoute de l'album révèle de nombreuses influences. Impossible de ne pas penser à Stromae, par exemple, sur certains morceaux (Tout le temps, Tellement banal). Lionel Capouillez, qui a mixé Racine Carrée pour le chanteur belge, a collaboré avec le groupe. (people.bfmtv.com, 2018)

Sylvain : « C'est vrai que Stromae est une influence qu'on ne va pas renier, et qu'on assume totalement. Dans l'arbre généalogique de la chanson, on est un peu dans la lignée. On s'est dit que tant qu'à faire, on aimerait bosser avec celui avec qui il a fait ses albums et ses tournées, et on a demandé à Lionel. » (people.bfmtv.com, 2018)

Sur ce disque, ils interprètent « Allez reste » avec Vianney. « On connaît Vianney depuis longtemps, avant que la musique devienne son métier. Il y a quelques années, on faisait des petites soirées de promotion avec lui, dans des petites salles. On l'a invité sur nos Zénith, il nous a invités sur les siens. Aujourd'hui, on est super heureux de graver notre amitié sur ce titre. » (francetvinfo.fr)

« C'est clairement une chanson sur la mémoire, pour ne pas dire Alzheimer. C'est une peur de perdre la mémoire en vieillissant même à 30 ans. "Allez reste, encore un peu" c'est une prière à sa mémoire que je puisse me souvenir de plein de trucs. On l'a réécrit avec Vianney : c'est à la fois mélancolique et plein d'espoir ». (chartsinfrance.net)

Retrouvez Boulevard Des Airs :